Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2010

Un suppo et au lit

L'autre jour je passais à proximité des barricades (ou bandes d'arcade) des jeunesses républicaines. Je me suis arrêté un moment pour contempler ce théâtre, car tous les acteurs donnaient l'impression d'être sur une scène. "La retraite à 60 ans ! Pas à 67 !" On passera sur le contre-sens de ces débiles profonds car ce n'est pas le sujet. Je sors une cigarette et l'allume avec délectation, comme si j'allumais un cigare devant des ouvriers. C'est une Gauloise, je ne consomme que français. Deux morveux s'approchent de moi. Je connais bien mon ado, il a toujours des grandes phrases à la bouche mais quand il s'adresse à plus grand que lui c'est toujours pour demander un caramel mou.
- Eh m'sieur, t'aurais pas une cigarette ?
- Faut voir... T'as quel âge mon p'tit ?
- Hais zyva, sé pa ton problem, je fume si j'veux.
- La cigarette c'est à 18 ans ! (Dégagez sales mioches ! dit entre mes lèvres car ils sont 4 et je n'ai qu'un couteau.)

 

24 juin 2008

Divers d'été

Il y avait vendredi dernier la fête pour la fin du bac (bizarre ce truc, ça n'existait pas de mon temps...) et le lendemain la fête de la musique. Ces petites sauteries publiques très festives entre gens qui ne se connaissent pas se sont terminées en chasse au lapin grandeur nature. Le rôle des lapins était tenu par les jeunes gens des "beaux quartiers" et celui du lieutenant de louveterie par des bandes "jeunes" (à noter qu'on dit "jeunes" quand ils ne sont pas sur leur territoire et "racaille" quand ils y sont). Ce phénomène est relativement nouveau à Paris. Les ministres n'ont qu'à bien se tenir, dans quelques temps il ne restera plus que le 7è arrondissement à être à l'abri des rafles de biens de consommation menées par ces hordes de sauvages. Le remède à cette crise est bien simple, et on l'entend tous les jours sur les ondes : L'AUGMENTATION DU POUVOIR d'ACHAT. Car, oui, le seul problème en France (j'ai failli écrire "dans ce pays"...) et c'est bien connu, c'est le problème du chômage et plus généralement les problèmes économiques.