Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2013

Revenons à nos phoques

Notre bon président François le Batave nous avait promis par ses anaphores - "Moi quand je serai grand je serai... nananinanère"- qu'il serait le meilleur de tous à coup de démocratie, de laïcité ou de république. On allait voir ce qu'on allait voir !

L'histoire des zomos qui, non content de se tarauder la bagouse, veulent se la passer au doigt remet en cause certains principes du Batave, car je m'y connais en démocratie. Et je ne la reconnais plus, un peu comme Marianne qui a cinq enfants, quatre fils qu'elle a perdu et maintenant le 5è qu'elle ne reconnait plus... En effet les tractations législatives à propos de cette loi pour tous, mais surtout pour "elles", se déroulent à l’Élysée. Pris la main dans le sac le président vertueux ! Il négocie et annonce que la loi passera quelle que soient les manifs. Les députés pourront se mettre leur pouvoir législatif où je pense, ce qui aura le mérite de les soulager... dans leur travail. Je ne sais plus qui a dit qu'un pays dont les pouvoirs n'étaient pas séparés n'avait point de constitution, mais nous y sommes.