Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mars 2010

Label français

Pour faire suite à l'article polémique de Paul-Emic je propose d'aller encore plus loin dans la logique. Se refuser le halale ou le cachère et s'imposer notre propre label.

Un bon Musulman ne doit manger que du halale, ce qui signifie en clair qu'il ne peut se fourrer dans le coco qu'une boustifaille préparée par un de ses congénères agréé. Si Jean-Pierre Michelon, charcutier de son état à Villedieu les Poêles, lui offre un panier garni notre bon Musulman lui renverra à la gueule car sa religion lui interdit ce genre d'échange interculturel. "Faut pas que si soit priparé par un Gaulois, on vit pas que
si gens-là touchent à notre nirriture !"


Un bon Juif ne doit manger que du cachère, ce qui signifie en clair qu'il ne peut se fourrer dans le coco qu'une boustifaille préparée par un de ses congénères agréé. Si Jean-Pierre Michelon, charcutier de son état à Villedieu les Poêles, lui offre un panier garni notre bon Juif lui renverra à la gueule car sa religion lui interdit ce genre d'échange interculturel. "Faut pas que si soit priparé par un Gaulois, on vit pas que si gens-là touchent à notre nirriture !"

Si on proposait un label (nom à trouver) concurrent pour tous ceux qui ne veulent pas manger le pain des autres ? Un label de produits qui seraient exclusivement préparés par des Français laïcs, ce qui veut dire dans le langage moderne, universel et areligieux donc contre l'exclusion.
Mouloud, c'est réglo comme marché ? Tu ne crois quand même pas que je vais bouffer ton halale alors que tu me considères comme impure pour te préparer à manger ?