Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 janvier 2014

Le roi d'Aubervilliers

http://pauldebedeux.hautetfort.com/media/02/01/2742645861.jpgQuel est le point commun entre "Front populaire" et "Mairie d'Aubervilliers" ? Autrement dit qui était le maire d'Aubervilliers au moment où Blum avait déposé ses fripes à l'hôtel Matignon ? Assurément ce n'était pas Aimé Césaire, mais bien Pierre Laval qui fut maire de cette ville pendant plus de 20 ans !

Le point commun de Césaire avec Aubervilliers, où il n'a probablement jamais foutu les pieds ? Peut-être sa population, certes peu sensible à la poésie, mais Noire en grande quantité. Ils seront heureux de savoir que la RATP les réduit à leur couleur de peau.

23 janvier 2013

Aubervilliers

L'autre jour je trainais ma graisse dans le métro. Je dis bien "ma graisse" car je fais le phoque depuis que j'ai arrêté de fumer et de travailler - un phoque qui était quand même à la proue de la manif pour tous. A Montparnasse sur la ligne 12 je cherche à rejoindre le 9è arrondissement. Je dois donc me repérer avec la direction "Porte de la Chapelle" inscrite sur les plaques encore métalliques. Et puis là, plus rien ! Putain de bordel, ils ont dévié la ligne 12 de Montparnasse ! Puis me souvenant des couleurs du panneau je l'aperçois, et horreur, le terminus a changé et est affublé d'un nom abominable : "Aubervilliers - Front populaire".

Quand on pense que son plus grand maire fut Pierre Laval au moment où cette ville était industrielle et ouvrière (ce qui était un pléonasme à l'époque), il y a de quoi virer bredin. Une ville, certes pauvre, mais travailleuse, qui subit de plein fouet le front populaire, ses cohortes d'avancées et ses dirigeants staliniens. 70 ans après vous pouvez aller faire un tour là-bas. Primo on ne se croirait pas en France, deuxio tout est resté dans son jus de l'époque, l'usure et la corrosion en plus. Une ville abominable, dont le virus est inscrit en sous-titre du nouveau terminus de la ligne 12.


05 novembre 2012

Les tweets célèbres (1)

La femme du président a définitivement popularisé le "tweet" en l'utilisant pour envoyer dans les caniveaux électoraux l'ex de son jules actuel. Le tweet électronique n'existe que depuis peu, pourtant l'Histoire a toujours vécu avec le "tweet" ordinaire, le bon vieux message sur papier ou radio-diffusé. Ainsi dans cette série nous rappellerons à la mémoire des uns et des autres les plus fameux des messages en moins de 140 caractères.

Pour rendre hommage au dernier des tweets célèbres, celui de la femme du tout-mou souhaitant la victoire de Falorni, la mise en lumière du fameux tweet de Pierre Laval s'impose. Il avait, quoi qu'on en pense, des ambitions un tant soit peu plus élevées que l'élection d'un obscur député des Charentes-Maritimes. D'ailleurs, les députés, il avait réglé leur sort avec le Massilia puis avec l'épisode théâtral du 10 juillet.

"Je souhaite la victoire de l'Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme demain s'installerait partout."

Un tweet qui lui fut beaucoup reproché. Quand on pense aujourd'hui à tous ceux qui fricotent avec les doryphores, tout en ayant une certaine complaisance pour les cocos... Brrrrr ça fait froid dans le dos.


27 janvier 2011

Bon sang ne saurait mentir

Je lis ici et là qu'il est à la mode en ce moment de se prétendre descendant de collabo, que ce serait beaucoup plus branché que d'être issu d'une branche résistante. Néanmoins ce travail de recherche et d'outing politiquement incorrect ne doit quand même pas faire figure d'acte d'absolution, la repentance reste indémodable. Alexandre a donc fait des fouilles dans son Jardin et révélé que son grand-père cultivait le sien à l'Hôtel du Parc entre 1942 et 1943. Vilain grand-père qui était le directeur de cabinet de Pierre Laval ! Un bon petit coup de repentance et d'auto flagellation à 3 euros de droits d'auteur l'exemplaire c'est toujours bon à prendre surtout si le grand-père n'a pas laissé un héritage mirobolant. Salir les siens par une basse besogne commerciale est assez peu reluisant. Néanmoins Alexandre Jardin fait preuve d'honnêteté et de sincérité qui, associé à son patronyme ne font que corroborer la phrase "la terre, elle, ne ment pas". Finalement on ne trahit jamais vraiment les siens...

16 décembre 2010

La carte et le territoire

 

carte_territoire.JPG

 

06 mars 2009

Analogie

. On s'occupe de l'extension des communautés européennes, l'Europe n'aurait pas de frontière, ce seront bientôt les pleines ukrainiennes et le Caucase.
. Une réforme des provinces françaises devrait décider du sort de Nantes. La Bretagne ou pas la Bretagne ?
. On a ouvert la chasse aux commerçants blancs, venus de l'Est, ayant une pointe d'accent.
. Même pour les taxes dans la restauration c'est le Chancelier allemand qui décide.
. C'est un avocat qui dirige la France, il a annexé Matignon. Sa fortune vient de sa femme.
. Un nouveau régiment allemand va venir s'installer en Lorraine.

 

montoire.jpgCela pourrait être une description de la France de ces jours-ci (en comptant la Guadeloupe) mais c'était aussi la France en 1942.

11 août 2008

Géorgie, médaille d'argent

Il est toujours très dangereux d'établir des parallèles en Histoire. Un conflit s'est déclaré entre la Géorgie et la Russie. Il y a d'un côté un nouveau pays inféodé à l'Occident (qui se résume aux seuls Etats-Unis) et de l'autre la Russie qui a renoué depuis deux septennats (en Russie les septennats durent quatre ans et on ne peut en faire que deux de suite constitutionnellement ce qui explique que le Président soit provisoirement Premier ministre) avec un passé que ses ennemis ont tout fait pour qu'il soit révolu. La mort de Soljenitsyne il y a quelques jours a remis en lumière la destinée russe qui, faisant tomber la statue de Lénine et de ses camarades "bandits" (terme du défunt Alexandre), n'a pas pour autant le souhait de se fondre dans le nihilisme occidental. Suis-je alors un traître si je souhaite la victoire de la Russie face à un camp qui ne représente laval.jpgplus rien ? Pierre Laval a dit le 22 juin 1942 : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s'installerait partout." L'Histoire l'a jugé comme un traître, lui ne se pensait pas comme tel. La deuxième partie de sa phrase, jamais accolée à la première partie (et pour cause...), montre qu'il avait raison sur les objectifs (plus de réserves sur les moyens...).
Aujourd'hui aussi je (j'imagine aussi tous ceux qui se disent réactionnaires) souhaite la défaite de mon camp. Il est fini le temps du "compromis nationaliste" cher à Charles Maurras en 1914. Il faut maintenant débrancher la perfusion qui maintient le malade en vie (rien à voir avec l'euthanasie).