Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2010

Métissage chez les Métis

"(...) Chacun arbore le ruban rouge antisida épinglé sur la poitrine. L'espace d'un instant, on aurait pu se croire à Paris, Londres ou New York.

Ce fut un concert de genres mariés, d'osmoses, de synthèses et de métissages d'inspiration. A la tradition drapée de châles, de voiles, de pantalons bouffants, de tuniques brodées d'or ou de coiffes à turban se sont mêlées des fulgurances très osées.

Il y avait des épaules nues, des dos dévoilés, des ventres à l'air et des jupes au ras des cuisses. Les thèmes s'affichaient sans ambiguïté : "Essence de l'attraction", "Red Hot", "Transgression", "Love Affair", "Dépression chic", "Fusion", "Fantaisie aphrodisiaque et bohème", "Perles et caviar". (...)"


Cette perle nous est offerte par un journaliste arrivé à pleine maturité du journal Le Monde (quotidien du soir), Frédéric Bobin qu'on surnomme dans le métier "bobinard" vu qu'il est à la fois bon client, maque, serveur de soussoupe (cf Boudard), qu'il regarde les filles marcher sur un podium, qu'il mette la nudité comme apogée de la civilisation etc.

 

22 mars 2010

La France d'après

Puisqu'il faut métisser, alors métissons. Il va de soi que le métissage doit agir tous azimuts, mélanger de toutes sortes, on prend, on donne sans condition de ressources ni d'autres critères qui pourraient être retenus pour telle ou telle forme de discrimination. Ainsi une rentrée des classes en CM2 pourrait donner ceci.


- Bonjour les enfants, je vais faire l'appel et vous allez me dire quel est le métier de votre papa.
Kevin...
- Présent, mon papa il est manoeuvre sur un chantier.

- Adil...
- Présent, mon papa il est policier.

- Anne-Sophie...
- Présente, mon papa il est intermittent du spectacle.

- Quentin...
- Présent, mon papa il est chômeur.

- Mohamed...
- Présent, mon papa il est charcutier.

- Pierre-Edouard...
- Présent, mon papa il est livreur de pizza.

- Aziza...
- Présente, mon papa il est pigiste à Minute.

06 janvier 2010

Besson froc

"La France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion,
c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble.
Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France du métissage".

Eric Besson, ministre en exercice


Admettons que ce soit dorénavant un conglomérat de peuples, il faut bien se rendre à l'évidence, mais de là à dire qu'ils veulent vivre ensemble, tu pousses un peu loin le bouchon mon cher Eric.

 

Dire qu'il n'y a pas de Français de souche tu pousses encore plus loin le bouchon. Si on considère que la France est née en 1789 sache que Paul Debedeux est non seulement dans la souche mais à la racine. Pour Paul Debedeux on peut même remonter à Mérovée, preuves à l'appui. Avant ce serait risqué de s'avancer car il me semble bien que les Francs n'étaient pas Gaulois.

 

En résumé pour Eric la France n'est qu'un mélange de spermes et d'ovules ayant des génotypes relativement dissemblables. C'est l'assemblage de gens différents, appartenant à des races différentes. Pourtant les races n'existent pas dans le monde oui-oui, il ne peut donc pas y avoir de métissage. Donc la France c'est RIEN, CQFD.

 

Inutile de préciser que ma conception de la France diverge quelque peu de ce que peut notre ministre de l'identité nationale...

 

 

28 juillet 2009

Bientôt le méchoui...

divers.jpg

Je n'aurais pas grand chose à ajouter à la prose de notre cher Pélicastre si ce n'est une petite réflexion que j'ai eu en regardant cette photo. En somme il est question de couleur dans cette affiche de propagande. Il semblerait que son auteur veuille dire que dans un pays de Blancs les gens sont tous pareils. C'est un peu comme quand on disait à l'époque "vous savez, les Noirs, ils se ressemblent tous". Si c'est pas du racisme à la papa tout ça...

 

PS : finalement j'aurais préféré qu'on nous compare à des porcs au moins on n'aurait pas eu la promesse de finir égorgé dans une baignoire.

 

30 mars 2009

Carte sur table

sarko.jpg"Quel est l'objectif ? Ça va faire parler, mais l'objectif, c'est relever le défi de la pureté de la race. Défi de la pureté de la race que nous adresse le XXIe siècle. Ce n'est pas un choix, c'est une obligation. C'est un impératif. On ne peut pas faire autrement. Au risque de nous trouver confrontés à des problèmes considérables. Nous devons changer, alors nous allons changer. On va changer partout en même temps, dans l'entreprise, dans les administrations, à l'éducation, dans les partis politiques. Et on va se mettre des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore."


Non ce n'est pas Adolf Hitler qui a écrit ça, c'est Nicolas Sarkozy le 17 décembre 2008 qui a prononcé ces phrases. "pureté de la race" doit être remplacé par "métissage". Ce sera son combat...