Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mai 2011

Management moderne

A la Bang Bang aéronautique (NDLR : employeur de Paul Debedeux) ça ne va pas trop fort. Les résultats ne sont pas fameux, comme ils ne diront jamais sur les plaquettes annuelles destinées aux actionnaires (on parlera plutôt de consolidation ou de redéploiement). Les causes de cette déroute sont multiples mais dues en partie à une gestion que nous qualifierons de financière à la feuille excel. Pour illustrer ce propos je vous livre grosso-modo la teneur d'une conversation par laquelle on justifie le nombre de licenciés dans le service.

- Nadine !

- Oui monsieur.

- Nous dépensons trop d'argent. Il faut économiser 18 millions d'euros dans le service, on va donc licencier 300 personnes.

- Mais nous ne sommes que 200 !...