Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 juillet 2011

Mariage boueux, mariage gay

Faisons avancer le débat sociétal, soyons force de proposition (aaa-tchoum)

 

Tournant et retournant le problème de tous les côtés on ne sait trop quoi faire des revendications des homosexuels qui en veulent toujours plus. Maintenant qu'ils ont exactement les mêmes droits que tout le monde (rappelons qu'ils ont toujours eu le droit de se marier ! mais avec quelqu'un du sexe opposé...) ils en voudraient plus, des droits qui fussent propres à eux. Ils veulent aussi pouvoir adopter des enfants et ainsi former une famille. Dans un esprit de conciliation, et pour qu'ils nous lâchent enfin la grappe, il y aurait bien une solution qui arrangerait tout le monde. C'est pourtant simple mais il fallait y penser.

Il suffirait donc pour contenter les deux parties (et même les lesbiennes) de remplacer le mariage des homosexuels par l'adoption. Un homo qui voudrait s'unir à un autre l'adopterait, il aurait donc à la fois un mari et un fils. La théorie du genre venant à notre secours il suffirait que l'adopté se proclame du genre "enfant" afin de contenter le désir filial du premier en plus du désir conjugal. Certes il y aurait un vague problème d'inceste (seulement en droit) et de simili-pédophilie (seulement en genre) mais on pourrait alors n'autoriser l'adoption qu'à partir de 18 ans (croyez-moi messieurs les dames ce n'est pas intéressant avant) et, hop !, le tour serait joué, mariage et adoption en même temps sans trop choquer le bourgeois.