Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 février 2013

Mater misericordiae

Une certaine Sandrine Mazetier, ministre de son état, a une proposition formidable à formuler afin de nous glisser un peu plus sur la voie des avancées vers un monde moins discriminant. Elle propose de supprimer le mot "maternelle" qui rappelle trop le rôle de la mère alors qu'à notre époque les pères sont censés en faire autant que leur femme. Ce ne serait pas tragiquement orwellien il y aurait de quoi en rire.
Pourtant tout le monde n'a pas fait de latin comme la ministricule. Les 30% de CPF qui rentrent en maternelle et dont les parents n'ont jamais récité rosa ni dominus ne devaient pas se douter que "mater" veut dire "mère". Ils ne devaient pas en être choqué outre mesure. Et moi qui sais que "gauche" tient sa racine latine de "sinistre", non plus...