Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 février 2011

Et Berl hué

Christian Jacob aurait eu des mots malheureux à l'encontre de Strauss-Kahn alors Benoit Hamon a usé de son habituelle emphase de mauvais acteur de MJC à coup de "moisi", "relent", "nauséabond". En gros il a dit "la terre, elle, ne ment pas", phrase notoirement et explicitement antisémite comme chacun sait (rappelons qu'elle fût écrite par Emmanuel Berl, un Juif, avant d'être prononcée par un vieux républicain de gauche). Ce pauvre Jacob se retrouve sur le grill mais par chance il a échappé au "dérapage", mot étrangement absent du débat alors qu'il semblait bien ancré dans le paysage de l'indignation professionnelle.

Jacob n'a pas encore compris la règle de la liberté d'expression qui veut qu'on a le droit de critiquer une "famille" seulement si on y appartient. C'est le "je dispose de mon corps", je me suicide, je demande l'euthanasie en revanche je n'ai pas le droit de faire une blague sur les Noirs si moi-même je ne le suis pas. Prenons un exemple concret : un formidable film sur notre génial guide Mouloud Aounit, le nouveau retraité de l'antiracisme (il a tous ses trimestres). Inutile de dire que le film va dégouliner de sympathie envers notre Mouloud national ce qui autorise donc le réalisateur à parler de lui en ces termes : "fils de bougnoule en quelque sorte" ou encore ce sec et tranchant "ce fils de bougnoule !". Dans ce cas précis le réalisateur tombe sous le coup de la loi (-> délit de faciès) mais il ne sera pas poursuivi car il est gentil (-> délit d'opinion) et il a fait allégeance au préalable à la holding de l'antiracisme. Personnellement je ne me risquerais pas à dire que Mouloud Aounit est un "fils de bougnoule" car je n'ai pas encore donné suffisamment de gages aux assoces pour m'octroyer ce droit. Je ne me permettrai donc ni de dire ni d'écrire que Mouloud Aounit est un "fils de bougnoule", car, précisément, je n'ai nullement l'intention de me comporter comme un vassal à l'égard de je ne sais quel suzerain.

 

14 janvier 2011

Mouloud out

Ce n'est pas sans une certaine émotion que j'apprends que Mouloud Aounit a été exclu de la direction du MRAP. Il n'y aura donc pas de Mouloud award cette année.

 

Le nouveau PDG du MRAP s'appelle Bernadette Hétier. Souhaitons-lui bonne chance dans sa basse besogne.

 

08 février 2010

Mouloud concours

Chers amis de la réacosphère,

L'an dernier il y avait eu l'élection du meilleur blog de la réacosphère. Cette année, pour une raison qui m'échappe totalement, nous n'avons rien vu venir. Pourtant la qualité des publications (sauf votre serviteur...) s'est amélioré. Certains blogueurs mériteraient de se voir compiler et envoyer dans les bonnes librairies mais c'est une autre histoire.


Le problème de l'élection de 2008 c'était son objectivité toute relative et son mode de fonctionnement. Il semble bien que le vote, mode de calcul contesté par beaucoup d'entre nous, ne soit pas le meilleur moyen de nous attribuer un sésame. C'est un peu comme si un médecin se faisait soigner par un marabout, ou comme si un gauchiste mettait un ayatollah sur sa liste électorale. Il faut donc trouver une méthode objective et un jury extérieur. Vous me voyez venir...


Je propose donc pour 2011, en récompense des efforts de 2010, de décerner les "Réacawards" par l'intermédiaire du rapport annuel du MRAP. Si cette méthode peut recueillir l'assentiment de tous il serait ensuite assez facile de déterminer des critères objectifs pour décerner des prix. Cela pourrait être par exemple le nombre de lignes consacrés à un blog ou encore l'indice de dangerosité décerné par Mouloud et ses sbires. Il va de soi, si tu nous lis Mouloud, que l'on pourrait apporter une petite participation aux frais, ne serait-ce que pour recevoir chacun un exemplaire relié certifié conforme.

 

04 février 2010

Mouloudisation des esprits

«Au début, j’ai cru que c’était un joueur de l’équipe réserve du PSG. Mais en réalité, il est premier secrétaire de la section de Villiers-le-Bel. Ça change tout!» De Francis Delattre, maire de Franconville, à propos de la tête de liste PS du Val-d’Oise, Ali Soumaré.
Libération, le fameux torchon, parle de "remarque douteuse"

Dissection de la phrase raciste nioulouque
Un joueur de l'équipe réserve du PSG dans la tête des gens est un Noir (c'est ce qu'il faut que tout le monde ait compris en sous-entendu sinon ça ne marche pas), donc le faire remarquer est raciste puisqu'il se trouve que le dit Ali Soumaré est Noir. On notera au passage que c'est le sous-entendu, donc Libération, qui est raciste et non le fait de faire remarquer qu'un Noir est Noir (ou alors je n'ai pas encore téléchargé la dernière version du logiciel d'antiracisme).

Autre exemples de phrase à ne pas dire
"Celui-là, il n'a pas une tête de Corrézien."
Le journaliste de Libération aurait (ou a) sous-entendu qu'un Corrézien est Blanc et donc que dire d'un Arabe non-Blanc qu'il n'est pas
Blanc est raciste.

Mécanisme
Introduire un vrai sous-entendu raciste pour taxer de racisme une logique qui ne l'était pas.

 

03 février 2010

On fait la paix Mouloud ?

 

 

01 février 2010

Mouloud RAP

900571974.jpgComme beaucoup de collègues (leconservateur, fromage+, Amiral Woland) je me suis fait ficher par la police politique qui a le droit de se porter partie civile et vit donc grâce à l'argent récolté par ses procès contre la liberté de pensée. Néanmoins j'avoue avoir eu une certaine fierté.

 

Je savais que ces gens-là s'intéressaient un peu à moi car il y a certains jours où le nombre de notes lues est anormalement élevé. Je suis donc placer dans la catégorie "droite extrême" (http://www.mrap.fr/campagnes/RacismeInternet/rapport-MRAP2009.pdf page 25), une catégorie qu'il est difficile à définir, ça doit être un fourre-tout pour eux quand ils ne savent pas quoi dire.

 

Puisqu'on en est à faire des listes, je vais être obligé - je ne voulais pourtant pas le faire - de publier une liste des membres ou sympathisants de la LICRA (puisque le MRAP n'existe que depuis qu'il n'y a plus rien à craindre...) qui, au mieux, ont collaboré, au pire été complètement nazis. Ce sera pour bientôt et ça vaut son pesant de cachouètes. Où on apprend que la LICRA fut quasiment le centre de formation des collabos !!! On va rigoler...