Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juin 2011

Népotisme républicain

Nous voilà dans les starting-blocks d'une nouvelle élection présidentielle. Quelle est cette fonction qu'on nous vend comme parfaite depuis qu'on ne veut plus de rois en France ? C'est le métier de chef de l’État accessible à tous en vertu de l'universalité du suffrage. Ben voyons ! Justement nos chers représentants de la caste au pouvoir tape sur Marine Le Pen qui détiendrait son pouvoir de son père. C'est du népotisme et ce n'est pas bien en République, c'est même un travers à dénoncer publiquement. Le hic c'est que Marine Le Pen a été élue démocratiquement à la tête de son parti (sans aucune tricherie sinon on en aurait entendu parler) ce dont aucun autre parti ne peut se prévaloir. Mais qui se permet de donner la leçon ?

- Martine Aubry, candidate à la primaire socialiste, secrétaire général du PS (élue avec un maximum de triche sans quoi on en aurait jamais entendu parler), fille d'un candidat naturel à l'élection de 1995 qui finalement ne se présenta pas.
- François Hollande, candidat à la primaire socialiste, ex-secrétaire général du PS (organisateur des élections à la tricherie monstre), ex-concubin de la précédente candidate du PS aux élections de 2007 (alors qu'il était chef de ce parti).
- Marie-Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste, ex-candidate au secrétariat général du PS (battue par Aubry lors des fameuses élections truquées), ex-concubine du candidat aux primaires sus-nommé qui, comme vous le savez, fut celui qui organisa les élections truquées au détriment de celle-là.

Voilà qui sont les donneurs de leçon pour les candidatures à une élection républicaine. Et dire que ces tordus vont encore nous resservir le plat de l'égalité et tout leur charabia démocratico-totalitaire.