Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2010

Lettre au père Noël

J'ai voulu faire cette année ma lettre au père Noël. Il y avait à ce moment-là le prétendu sommet de Copenhague. On pouvait lire partout que 70% des jouets venaient de Chine, que les sapins provenaient aussi en majorité de pays éloignés, j'en passe et des meilleurs. Ainsi se procurer ce type de bien consommable pouvait nuire à la santé de la planète par un dégagement de CO2 dû au transport des dites marchandises. Ça tombait mal car je voulais pour la première fois de ma vie acheter un sac à sapin pour aider les blessés par mine anti-personnel... Tant pis ! Comme quoi le réchauffement de la planète ne nuit pas seulement à la planète mais aussi aux infirmes de guerre. C'est beau le mondialisme ! Toujours est-il que je n'aurais jamais mis dans ma lettre des jouets fabriqués en Chine, non que je sois sensibilisé depuis peu aux contraintes climatiques, mais parce que j'ai toujours mis en application un certain colbertisme économique et national : mieux vaut faire travailler un mauvais Français qu'un bon Chinois.


Comme écrire une lettre au père Noël devient donc trop polémique par les temps qui courent, j'ai fait l'inverse, j'ai ouvert un compte sur ebay pour vendre puis racheter les cadeaux que je souhaitais. Que voulez-vous, il faut vivre avec son temps ! Coup de chance, personne dans ma famille n'a eu l'idée saugrenue de m'offrir un niphone ou une woui, mais une biographie de Darquier de Pellepoix et des chaussettes en fil d'Écosse. Je garde. Au diable ebay.

 

09 septembre 2008

Gold loto

Il y a quelques jours un Espagnol et un Portugais se sont partagés après le tirage de l'euromillion 120 millions d'euros soit environ 400 millions de Francs (nouveaux) chacun. En tant que grand admirateur de Colbert et de sa politique je commence déjà à tiquer car ce jeu est financé en très grande partie par les joueurs français. Ce sont donc quelques centaines de millions de Francs qui viennent encore alourdir le déficit de notre balance commerciale (ou de la balance des paiements ?... bref de toutes nos balances !). C'est donc de l'argent qui aurait pu très facilement rester à l'intérieur de nos frontières qui s'en va. On me dira que ce n'est rien en comparaison des devises que les Français donnent aux étrangers tarteauxpommes.jpgen partant en vacances au delà de la ligne des Vosges ou du "mur" de l'Atlantique. Le nationalisme économique commence par l'achat de pommes qui viennent du Limousin et non du Chili. Un chômeur qui roule en Ford pleurant sur son sort me fera toujours rigoler !

Le résultat du loto me fait tiquer mais me fait rire aussi. Heureusement que les gagnants reçoivent cet argent sans rien faire. S'il s'était agi de "parachute en or" ou de "dommages et intérêts" quelle volée de bois vert n'auraient-ils pas entendue ? En somme en France il n'est mal vu d'avoir de l'argent que s'il provient du travail ou d'héritages. Gloire à l'argent tombé du ciel, vive le veau d'or !

 

05 septembre 2008

Beurre ou ordinaire ?

Il semblerait bien que le Gouvernement projette de concocter des tarifs spéciaux pour les appareils électriques selon qu'ils polluent un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout. Apparemment ça ne choque personne, ça semble tout à fait normal. La grosse commission ne dit rien donc encourage ce projet.
saucisson.jpg On se souviendra qu'il y a quelques temps (lorsque les préoccupations étaient plus futiles et qu'ont parlait de relancer l'industrie à défaut de s'occuper d'écologie - c'était le temps des balladurettes, les petites voitures, ne pas confondre avec les jupettes, ce n'est pas le même type de châssis) le ministre avait émis l'idée de favoriser la vente des voitures française par l'intermédiaire d'une prime. Las, l'Europe, et tout ce qu'elle peut contenir comme apatrides et transnationaux, s'était élevée contre cette mesure discriminatoire.
Ainsi il est donc possible d'œuvrer politiquement pour la nature mais pas pour son pays ou ses frontières. Cela illustre bien l'idée propagée selon laquelle la nature, donc le monde, est à tout le monde et qu'il est bien indélicat de ne penser qu'à soi (ou au moins en partie...), si ce n'est raciste (c'est pour bientôt que se dire Français fasse passer pour raciste).