Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mai 2011

Cannes fait son cinéma

Lars von Trier aurait dit :

« Je pense que je comprends l'homme. On ne peut pas dire que ce soit quelqu'un de bien mais je comprends beaucoup de choses à son sujet et j'ai un peu de sympathie mais enfin, je ne suis ni pour la Deuxième Guerre mondiale ni contre les juifs. (...) Ok, je suis communiste.»

Avec une pareille déclaration à propos de Staline gageons qu'il ne sera pas loin de la palme d'or, ou qu'il aura tout au moins les faveurs de la presse.

01 février 2011

On n'arrête pas le progrès

Hier je relisais un petit fascicule qui expliquait en quoi les nazis étaient des salauds. Il est toujours bon se le remémorer car avec le temps on a tendance à oublier. Effectivement j'avais oublié quelques arguments qui jouent en la défaveur de ce régime, néanmoins il y en a d'autres qui ont pris un petit coup de vieux comme par exemple l'euthanasie et l'eugénisme qui seront bientôt notre quotidien.

Encore un effort chers progresso-démocrates qui luttez pour la paix, contre la guerre, pour le Bien, contre le révisionnisme et tuttiquanti, d'ici peu vous aurez totalement blanchi les nazis aux yeux de l'histoire.

 

15 avril 2010

Pour 100 milliards t'as plus rien

La France dépense 100 milliards d'euros par an pour l'éducation dite nationale, ce qui en fait, et de loin, le plus gros poste budgétaire (7% du PIB, pour les spécialistes). Pour ceux qui disent que pour qu'il y ait une bonne éducation il faut qu'il y ait "plus de moyens" ce sont déjà des chiffres encourageants qui sembleraient accréditer la thèse selon laquelle notre système éducatif est déjà bon (voire "assez bon" pour reprendre la prose sondagière).

Si en plus vous avez remarqué que la télé française fait régulièrement son devoir de mémoire en proposant des films, des séries, des reportages sur les victimes de la Seconde Guerre mondiale, vous serez probablement en droit de penser que nos chers concitoyens sont au jus sur pas mal de sujets liés à l'Allemagne, aux Juifs, à la déportation.

Il y a quelques jours j'étais encore de ceux qui pensait cela mais je me trompais. Sur le moment ça m'a fait de la peine pour tous ceux qui rabâchent en permanence en vendant de la repentance, de la mémoire ou du souvenir. Tout ça pour rien ! Ce moment décisif c'était au bureau quand une discussion sur l'Allemagne est venue sur le tapis. Un collègue ne se souvenait plus du nom de l'Allemagne d'avant guerre (bizarre comme question déjà...). Je voyais bien ce qu'il cherchait alors je lui ai dit "l'Allemagne nazi". Il ne semblait pas satisfait. "Oui mais le nom du parti, de l'idéologie ?" "Le national-socialisme" lui répondis-je tout à trac. C'était bien ça qu'il cherchait. Dans la foulée un autre se manifeste en disant "oh, ça me rappelle des souvenirs ça, c'est trop loin dans ma mémoire !" Voilà où on en est chez mes collaborateurs qui ont éclusé toutes les classes jusqu'au bac puis les bancs de la fac. Ça nous promet encore de longs stages de propagande rééducative.

20 juillet 2009

L'abeille coule

"Les abeilles feraient une jolie mascotte à l’Europe." C'est la proposition de Sylvie Goulard qui était candidate du Modem aux élections européennes. Passons sur l'intérêt de son article. Quand on est candidat à des élections dont le but est de promouvoir des institutions à l'échelle européenne on ne perd pas de temps dans une campagne à parler de la destinée des abeilles. Certes c'est important (sic) mais à ce moment-là il faudrait arrêter de taxer certain menhir de Bretagne de populisme quand il parle des institutions alors que d'autres candidats dits sérieux et institutionnels nous parlent des OGM ou de la température de l'eau à l'entrée de la mer de Laptev.

Ne croyez pas que Sylvie Goulard soit une candidate à la noix qu'on a mis par hasard sur la liste afin de respecter le quota de femmes. C'est une dame qui a écrit "L'Europe pour les nuls". Je vois le style du bouquin. Nous expliquer que l'Europe c'est bien, en ne prenant que des micros exemples et jamais l'essentiel. Seulement voilà, la Sylvie n'a pas lu l'histoire pour les nuls ! Elle y aurait appris que l'abeille fut par le passé la mascotte (à cette époque on disait l'emblème) de Napoléon le premier chef d'État européen (bien avant Jacques Delors !). En effet ça ferait une jolie mascotte pour l'Europe l'abeille ! Les Anglais et les Allemands seraient ravis de la proposition.

moussa.jpgCoup de chance pour Sylvie quand même, elle aurait pu, sans le faire exprès non plus, proposer la croix gammée comme emblème de l'Union européenne. Car n'oublions pas que la conquête des nazis, deuxième tentative d'union de l'Europe de l'ère moderne s'est faite au nom de l'union des "communautés européennes". Véridique. Sylvie, trouve nous une mascotte plus digne de l'Europe. Pourquoi pas Moussa, le géant de la coupe du monde 1998 en France ?