Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 novembre 2011

Cet homme est méchant

Il y a des candidats à la présidence de la république qui publient ce type d'affiche (ci-dessous). Ce ne serait pas un brin raciste par hasard ?

- Mais non ma bonne dame, cet homme est Noir, il ne peut pas être raciste !

- Et le racisme anti-blanc vous ne connaissez pas ?

- Le racisme anti-blanc ?! Comment voulez-vous qu'un Noir se moque d'un Blanc ? Soyons sérieux ce n'est pas possible, les Blancs ont des défauts mais quand même...

lozès,racisme,élection,blanc,noir

Sur ce blog nous sommes très loin de ces considérations ouvertement racistes. Ainsi à l'instar de Bruno Gaccio nous appellerons, bien entendu, à voter blanc. Le slogan pourrait être le suivant :

En 2012 si les candidats vous incitent à broyer du noir, alors votez blanc !


06 juillet 2011

Un blanc de blanc patron !

Adecco, sa filiale Ajilon et le fabricant français de cosmétiques  Garnier (groupe L’Oréal) ont été condamnés à verser 30’000 euros de dommages et intérêts à SOS Racisme dans le cadre d’une affaire de  discrimination raciale.
Les faits, qui remontent à 2000, concernent le recrutement  d’animatrices pour des opérations de promotion de produits capillaires fabriqués par la filiale de L’Oréal. Ajilon (ex-Districom), filiale  d’Adecco chargée du recrutement, avait précisé dans un fax adressé à sa  maison-mère que les animatrices devaient être «BBR» (bleu, blanc,  rouge), en allusion aux couleurs du drapeau français.
Alertée par une salariée de Districom, l’association SOS  Racisme avait attaqué les trois sociétés en justice, ainsi que plusieurs de leurs cadres. Romandie news

"Cette victoire couronne dix ans de lutte contre la discrimination dans ce dossier. Ces condamnations sont les plus lourdes enregistrées en France pour discrimination raciale même si elles demeurent légères eu égard aux moyens de ces entreprises", a estimé Samuel Thomas, vice-président de SOS Racisme.

 

Voilà un arrêt de la cour d'appel de Paris qui légitime, avec l'assentiment de SOS racisme, partie plaignante, que la mention "BBR" signifie que la personne est de couleur blanche. Ce n'est pas la peine de nous seriner à longueur de temps que les "chances pour la France" sont des Français comme les autres si à la moindre mention "bleu blanc rouge" on va devant les tribunaux pour dire que ça ne représente que les Blancs et que c'est de la discrimination. Si je dis qu'un Noir est un Français comme les autres dont le drapeau est bleu-blanc-rouge vais-je écoper de 30 000 euros d'amende ? Sur ce, je vais aller me boire un p'tit BBR...

05 juillet 2011

Plus de discrimination positive

licra,noir,travail,racisme

C'est vrai ça, pourquoi ce serait toujours les mêmes qui auraient du boulot ? A poil le petit Noir ! Il n'y a pas de raison que tu aies plus de chances que les autres !

 

NB : Voilà tout le mépris de la Licra : penser encore que les Blancs ne veulent pas des emplois salissants, et penser qu'être éboueur serait un métier dégradant.

25 janvier 2011

La quinzaine des dictateurs (2)

Laurent Gbagbo est président de la république de Côte-d'Ivoire depuis, à vue de nez, une dizaine d'années. Cela lui confère, comme il est de coutume dans les pays d'Afrique noire, la quasi totalité des pouvoirs. En effet il règne sur tout le pays à l'exception d'une sorte de village gaulois, un hôtel 4 étoiles dans lequel se prélasse le candidat prétenduement victorieux lors des dernières "élections démocratiques" (c'est une expression de démocrates qui savent, eux, que certaines élections ne sont pas démocratiques). Le candidat malheureux est Ouattara, un boxeur de la politique ivoirienne  mais qui a toujours finit deuxième. Il revendique la victoire fort des 54% décomptés au moment de la purge des urnes et d'un unanime et inquiétant soutien de l'ensemble de la communauté internationale. Hélas pour lui, le conseil constitutionnel n'a pas validé les élections et proclamé Gbagbo président. Ce fut le début du bazar, alors qu'on s'attendait de toutes parts à un concert de louanges suite à l'élection d'un président Noir à la tête d'un pays (comme pour Obama par exemple). Il semblerait que cette fois personne ne fût ému par l'avènement d'un Noir à la tête d'un Etat. On s'habitue trop vite à notre époque...

Gbagbo ne comprend pas tout le charivari qui est fait autour de cette stricte observance des décisions du conseil constitutionnel, et on le comprend ! Pour une fois qu'il agit en homme d'État et en digne membre de l'internationale socialiste on le traine dans la boue. Il n'a fait que reprendre l'exemple de la maison mère qui a fait déjuger le vote populaire par une instance à la botte (le traité de Lisbonne et la France...). En fin politicien il joue la montre et avec le temps il finira par être accepté comme le légitime représentant de son pays. Mais comme toujours il a fallu que la France s'illustre en donnant l'ambassade de Côte-d'Ivoire à un obligé de l'opposant Ouattara. Ainsi cette ambassade à Paris ne représente pour le moment qu'un hôtel 4 étoiles à Abidjan et n'est pas prête d'en représenter plus. Il sera amusant de voir comment la France va normaliser tout ça. Il faudra bien un jour qu'elle fasse revenir le représentant officiel (c'est à dire de Gbagbo), qui ne manquera pas de le faire devant toutes les caméras, hilare, dents blanches, un gros cigare au bec. Car Gbagbo va rester c'est sûr. La seule raison qui pourrait le faire partir serait de pouvoir jouir en toute impunité de ses comptes en banque. Or Gbagbo a la télé et a vu qu'on voulait du mal à Ben Ali et son argent au simple motif qu'il n'était plus le calif au pays du jasmin.

N'est-ce pas souhaitable qu'il y ait à la tête de la Côte-d'Ivoire un catholique plutôt qu'un musulman représentant des parties pauvres et séditieuses du pays ? Un bon vieux despote africain plutôt qu'un émule du FMI et du libéralisme ?

09 juillet 2010

Nibards

C'est l'histoire des nibards d'une Burkinabé en burqa.
Les nibards de la Burkinabé en burqa sont noirs.
La burqa de la Burkinabé aux nibards noirs est noire.
La Burkinabé qui a des nibards noirs et une burqa noire est noire.
Burqa, Burkinabé, nibards sont noirs.

Demain les règles de l'Anglais qui a des glaires...

25 juin 2010

Art moderne

Ce n'est pas beau mais ça Soulages.

caca.jpg

28 juillet 2009

Bientôt le méchoui...

divers.jpg

Je n'aurais pas grand chose à ajouter à la prose de notre cher Pélicastre si ce n'est une petite réflexion que j'ai eu en regardant cette photo. En somme il est question de couleur dans cette affiche de propagande. Il semblerait que son auteur veuille dire que dans un pays de Blancs les gens sont tous pareils. C'est un peu comme quand on disait à l'époque "vous savez, les Noirs, ils se ressemblent tous". Si c'est pas du racisme à la papa tout ça...

 

PS : finalement j'aurais préféré qu'on nous compare à des porcs au moins on n'aurait pas eu la promesse de finir égorgé dans une baignoire.

 

20 janvier 2009

Obanania

richelieu.jpgJe me souviens d'une époque - car quand vous êtes réactionnaire vous êtes vieux et le passé n'a pas de secrets pour vous - où la diplomatie française s'arrangeait pour faire en sorte qu'il se produise chez les autres l'inverse de ce que l'on souhaitait pour soi. Ainsi donc l'oeuvre magistrale de Richelieu avait été de morceler l'Allemagne en 350 états souverains. Mise à la Diète, on n'en a pratiquement plus entendu parler pendant 150 ans. Rebelote en 1919 lors du traité de Versailles où Clémenceau aurait eu ce bon mot envers le Reich de Bismarck (son oeuvre) : "et on leur foutra la république !" (Clémenceau était l'exemple type de celui qui voit clair chez les autres mais qui ne comprend rien chez lui. On rencontre souvent ces gens de nos jours. Ceux par exemple qui s'extasie devant les derviches tourneurs mais qui conchient le folklore breton, mais c'est un autre sujet...)

Tout cela pour dire que l'intérêt des uns n'est pas celui des autres. Si un internationaliste se réjouit de la prise du pouvoir d'un homme paré de toutes les vertus dans un pays tiers on peut être sûr qu'il sera le premier cocu. Il n'y a rien de plus dangereux que d'être aveuglé par ses idées ou ses convictions.

Tous ceux qui se réjouissent de l'élection de M. Obama à la tête des États-Unis d'Amérique sont des ânes au regard de l'histoire. On ne peut s'en réjouir en tant que Français que dans la mesure où il ne sera pas meilleur que le précédent président (que l'histoire, d'ailleurs, n'a pas encore jugé) à moins d'être maso, traître ou américanophile béat. Car M. Obama va devoir trancher dans le vif à l'heure où ses compatriotes broient du noir, et là, ce sera autre chose que les sourires dents-blanches ou les tapotis sur les têtes blondes.

 

18 novembre 2008

Sur le racisme

images10.jpgA mon sens il y a deux types de manifestation du racisme. Se croire supérieur parce sa civilisation (ou sa race) a prouvé son génie au fil du temps. Ou tout simplement détester l'autre parce qu'il est différent et qu'on préfère rester entre soi. La dénonciation du racisme des années 80 sous-entendait, pour faire simple, que le Blanc était raciste parce qu'il supposait que le Noir lui était inférieur. Mais dans le même temps les antiracistes soutenaient que les Noirs ne pouvaient pas être racistes. De là à penser que les antiracistes ne voyaient le racisme qu'à travers le prisme de la supériorité des races il n'y a qu'un pas. De là à conclure que ces DésireuxdHarlem admettaient inconsciemment l'infériorité des Noirs...

 

03 novembre 2008

Oh pas moi !

racisme.jpgLe vote des Blancs va se partager quasi équitablement entre le candidat républicain et le candidat démocrate. Quoi de plus normal en démocratie, les voix se partagent entre les deux candidats à un epsilon près, cet epsilon étant obtenu grâce à un meilleur "plan com" (comprendre total des dollars dépensés) et décidant du verdict du scrutin. Quasi rien à dire sur le vote des Blancs, parfaitement pluraliste.
En revanche les Noirs voteraient selon toute vraisemblance à 95% pour le candidat démocrate. Etrange...

Deux explications s'offrent à nous.
1. Les Noirs votent pour les démocrates car les républicains sont des salops et les démocrates sont des gentils. Explication a priori vraisemblable puisqu'elle est répandue partout. Pourtant les Etats esclavagistes du Sud étaient démocrates, tout comme le Ku Klux Klan...
2. Les Noirs votent pour le candidat démocrate car sa vertu principale est d'être Noir. Les Noirs seraient racistes !? Non ! Bah si...

 

PS : S'il vous reste du Château Gloria (Saint-Julien) 1989, il est temps de le boire. Ne jamais garder un cru bourgeois plus de 10 ans...