Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mai 2013

La transgression par l'ordure

Face à l'Etat on se trouve souvent désemparé. On aimerait bien pouvoir dire merde à Taubira mais ce n'est pas toujours facile. La démocratie n'est pas nécessairement favorable aux expressions autres que celle qui consiste à mettre dans le noir un petit papier dans une enveloppe foncée que l'on introduira dans une boîte transparente. Il y a un moment où chacun d'entre nous a voulu assouvir ses besoins profonds. Mais les conséquences auraient été trop graves pour les victimes et les auteurs.


Dans un souci presque médical ce blogue vous offre une solution facile et à la portée de tous pour dire merde au gouvernement et en tirer une petite satisfaction, un goût de rébellion. C'est tout simple et vous pouvez le faire de chez vous. Cela pourrait sembler une petite chose mais c'est en fait la transgression ultime à notre époque. METTEZ tous vos déchets dans la poubelle normale, celle où on met toute la merde qui ne peut pas être recyclée. Mettez dedans vos journaux, vos bouteilles en plastique, vos emballages. Vous verrez ça fait un bien fou. Mettez aussi les bouteilles en verre ! Vous serez alors au stade ultime de la transgression. Il faut avoir le bras fort si des gouttes de sueur perlent au moment de passer à l'acte. Vous verrez que votre cerveau est à ce point formaté que cet acte ne sera pas si facile que vous pouvez le pensez. Mais son action sera radicale. Alors jetez vos bouteilles en verre dans les poubelles classiques vous serez au dernier stade de la réaction.



21 octobre 2010

Les ordures de la République

Il y a une Nième grève des éboueurs à Marseille en liaison avec la réforme des retraites. A faire la grève un jour sur deux on peut se dire que ces gens-là vont pouvoir tenir le coup jusqu'à 70 ans facilement. Mais là n'est pas la question, il s'agit plutôt des ordures. Le préfet, actif pour une fois, a réquisitionné l'armée pour ramasser les ordures qui jonchaient les trottoirs marseillais jusqu'au 1er étage. Cette mesure n'a pas fait l'unanimité dans les rangs de la cégété. Un des leurs a dit, en parlant de ce ramassage par l'armée : "Ce n'est pas démocratique !"

 

Enfin une parole sensée dans cette période troublée. Ce qui est démocratique c'est de laisser la merde sur les trottoirs. C'est ça la vraie démocratie, des trottoirs et des ordures. Jean Dutourd n'a-t-il pas dit en son temps : " La citoyenneté ? C'est de pisser sur les trottoirs de la république, d'ailleurs la plupart des chiens sont de très bons citoyens !"