Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2009

40/30

casqueapointejpg.jpgA l'heure où la France plonge dans la crise - comme le reste du monde d'ailleurs, ne soyons pas orgueilleux - on fait des parallèles avec les années 30 et la crise de 1929. Tout cela se tient d'autant plus que sur plan du vocabulaire un certain Pierre Péan emploie le mot "cosmopolitisme" un mot star des années 30 qui aujourd'hui apparemment sent encore le souffre. Tout cela ressort probablement, et comme toujours, d'une insidieuse campagne de presse, voire d'un complot, visant à jeter l'opprobre sur les années 30. Cela parait d'autant plus vrai qu'on nous annonce qu'une caserne en Lorraine serait occupée par des soldats de la Wehrmacht (ou son nouveau nom depuis sa faillite du milieu des années 40). Installer des soldats allemands en France ! On n'avait plus vu ça depuis bien avant Louison Bobet ou René Coty, en réalité depuis la contre-offensive des Ardennes et la libération de Strasbourg fin 1944 (en mettant de côté la poche de Saint-Nazaire car on peut considérer que ces Allemands, étant coupés de leurs arrières, étaient de jure des immigrés clandestins). Ainsi il y aurait une tentative de réhabilitation des années 40 concouramment à la mise au ban d'un certain esprit des années 30.

Cette tentative est encore frileuse, Mgr Williamson pourrait en attester, contester la réalité historique des années 40 est encore tabou. C'est pourquoi l'Europe avance à petits pas avant de réhabiliter totalement les années 40. Il y avait déjà eu l'incursion d'une patrouille de police lors du marché de Noël à Strasbourg, et maintenant la caserne. Ah si Hitler n'avait pas souillé la construction des communautés européennes (mot employé par Hitler, donc probablement bien avant 1957 et le traité de Rome - chronologie facilement vérifiable) on n'en serait pas là...