Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 décembre 2011

Démocratie mon amour

Démocratie participative, un beau pléonasme. C'est toujours quand le nom est vidé de son sens qu'on tente de le revigorer avec adjectif.

L'entente cordiale en est un autre exemple. A quand le "Mers-el-Kébir" de la démocratie ?

26 octobre 2010

Pour une bonne prévention

La gauche c'est avant tout une utopie avec des grands mots, des grandes phrases et des concepts. Les concepts sont des mots, qui ne disent rien, mais qui suggèrent beaucoup. Toute l'influence de la gauche repose sur cette idée. Comme vous le savez, et le déplorez souvent, les mots changent dans leur acception. Participons donc à ce mouvement en glissant un coin dans la logorrhée socialiste.

Aujourd'hui, la prévention participative. Dans la logorrhée de Paul on n'argumente pas, on donne des exemples. L'actualité nous y aident. Fromageplus déplore des scènes de pillage dans le centre de Lyon, or il y avait bien un moyen de l'éviter, par la prévention participative. Les bandes qui ont déferlé dans les rues commerçantes étaient visibles bien avant leurs méfaits. On savait pertinemment qu'elles ne venaient pas dans le centre de Lyon pour cueillir des pâquerettes. Il fallait donc les arrêter bien avant, sans attendre le "flag", c'est la prévention. Pour faciliter la prévention rien de mieux qu'une participation active de chaque citoyen, un repérage des bandes et des indications données aux forces de prévention grâce à un téléphone ou une connexion par un quelconque réseau social via GPS.


C'est la prévention participative.