Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 juillet 2009

Reviens Marcel !

duchamps.jpgMême si on n'affiche pas haut et fort ses idées sur son lieu de travail, immanquablement on est percé à jour par divers réflexions ou comportements. Ce n'est pas que les sujets de discussion volent très haut, mais il n'est pas rare que les uns et les autres donnent leur avis. Comme il m'est de plus en plus difficile de terminer une débat par "soit" ou "certes" je tranche et jette un pavé dans la marre, c'est  "l'ouverture" deuxième partie de la conclusion mais apparemment cette "ouverture" n'est plus trop dans l'air du temps. Il vaut mieux fermer sa gueule et ne pas relier les évènements entre eux sinon on laisse un petit goût de suspicion.


C'est bien ce qu'il m'arrive, je ne suis pas catalogué comme quelqu'un de normal. Je m'en suis vraiment rendu compte par un petit signe qui aurait pu paraître anodin mais qui en y réfléchissant bien s'avère fondamental. J'étais tranquillement devant l'urinoir à mes petites affaires quant la porte des sanitaires s'est ouverte. Un collègue en est sorti et m'a dit : "ça ne m'étonne pas, il n'y a que toi dans l'entreprise pour utiliser l'urinoir !". C'est un des nombreux symptômes de notre époque, les hommes vont pisser dans les toilettes (avec porte et papier), ils ont peur de je ne sais quoi alors que ce petit coin était traditionnellement le dernier endroit où toute pudeur était bannie. Sachez donc, messieurs, que pisser dans un urinoir est réactionnaire. Pour ceux qui n'ont pas ce genre d'outil sous la main et sont à la campagne, un arbre aura la même utilité et produira le même effet sur les consciences politiques. On en est là...

 

16 mars 2009

Pisser dans l'eau

Pour qu'il y ait de l'eau potable dans les écoles au Togo on vous invite à venir pisser dans l'eau ! Surtout, il ne faudrait pas vous priver, ce n'est pas l'eau de la piscine qu'on enverra au Togo. Non, on fournira aux Togolais l'eau qu'il y a déjà au Togo. Mais comme ce sont des Noirs, évidemment ils ne peuvent pas se servir tous seuls !

En plus du maillot de bain moule-moule, des lunettes, du bonnet, de la clef de la cabine, il faudra adopter une nage "solidaire et festive". Festive, admettons, les mouvements de bras sont un peu foufou et le sourire au beau fixe, mais "solidaire" ? Comment peut-on qualifier une nage de "solidaire" ? Citoyenne serait peut-être plus approprié. Une belle nage citoyenne bien vertueuse qui nous fait dégouliner à la sortie du bain.

En plus nager dans l'eau pour en fournir aux petits Africains c'est vraiment de mauvais goût. Se vautrer dans le superflue - jusqu'à pisser dedans - qui est l'essentiel pour d'autres.

Combien de chasse-d'eau dans une piscine olympique ? Ça pourrait être le thème d'un atelier ludique.

 

nuit.jpg