Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juillet 2011

Outing politique

Le Monde a fait un recensement de tous les blogs politiques en établissant une sorte de carte. Paul Debedeux & fils est répertorié dans la catégorie des blogs d'extrême-droite... C'est vrai que je n'ai pour ainsi dire aucun ami de gauche, c'est vrai que tous mes amis sont Blancs (pas toute ma famille...), c'est vrai que ma bibliothèque ne souffre aucun tabou, mais de là à en déduire que ce blog est d'extrême-droite, non ! C'est un pas que je n'ai jamais osé franchir, je le confesse bien volontiers, plus par souci de ne pas avoir d'emmerdements que par conviction. Je l'avoue, encore bien volontiers, ce blog est censuré. Je n'irai pas jusqu'à dire "auto-censuré" car je ne pratique pas les coupes sombres de bon cœur mais parce que la loi est ce qu'elle est. Il parait évident dorénavant que ce qui trotte dans la tête de Paul Debedeux, ce personnage de fiction, serait susceptible de tomber sous le coup de la loi (parfois, me dit-on, de façon imprescriptible). Bref, sachez pauvres lecteurs qu'ici vous ne bénéficiez pas du Meilleur de.

02 mai 2011

Ce que dit le coran...

...à propos de la comparaison entre la droite et la gauche. Le coran c'est un peu comme la samaritaine, on y trouve de tout.

 

27. Et les gens de la droite; que sont les gens de la droite ?
28. [Ils seront parmi]: des jujubiers sans épines,
29. et parmi des bananiers aux régimes bien fournis,
30. dans une ombre étendue
31. [près] d'une eau coulant continuellement,
32. et des fruits abondants
33. ni interrompus ni défendus,
34. sur des lits surélevés,
35. C'est Nous qui les avons créées à la perfection,
36. et Nous les avons faites vierges,
37. gracieuses, toutes de même âge,
38. pour les gens de la droite,
39. une multitude d'élus parmi les premières [générations],
40. et une multitude d'élus parmi les dernières [générations],
41. Et les gens de la gauche; que sont les gens de la gauche ?
42. ils seront au milieu d'un souffle brûlant et d'une eau bouillante,
43. à l'ombre d'une fumée noire
44. ni fraîche, ni douce.
45. Ils vivaient auparavant dans le luxe.
46. Ils persistaient dans le grand péché.


C'est extrait de la sourate 56, ça vaut ce que ça vaut... C'est sûr c'est moins bien écrit que du Christophe Barbier ou du Giesbert mais il y a quelques fulgurances.

21 juillet 2009

Reviens Marcel !

duchamps.jpgMême si on n'affiche pas haut et fort ses idées sur son lieu de travail, immanquablement on est percé à jour par divers réflexions ou comportements. Ce n'est pas que les sujets de discussion volent très haut, mais il n'est pas rare que les uns et les autres donnent leur avis. Comme il m'est de plus en plus difficile de terminer une débat par "soit" ou "certes" je tranche et jette un pavé dans la marre, c'est  "l'ouverture" deuxième partie de la conclusion mais apparemment cette "ouverture" n'est plus trop dans l'air du temps. Il vaut mieux fermer sa gueule et ne pas relier les évènements entre eux sinon on laisse un petit goût de suspicion.


C'est bien ce qu'il m'arrive, je ne suis pas catalogué comme quelqu'un de normal. Je m'en suis vraiment rendu compte par un petit signe qui aurait pu paraître anodin mais qui en y réfléchissant bien s'avère fondamental. J'étais tranquillement devant l'urinoir à mes petites affaires quant la porte des sanitaires s'est ouverte. Un collègue en est sorti et m'a dit : "ça ne m'étonne pas, il n'y a que toi dans l'entreprise pour utiliser l'urinoir !". C'est un des nombreux symptômes de notre époque, les hommes vont pisser dans les toilettes (avec porte et papier), ils ont peur de je ne sais quoi alors que ce petit coin était traditionnellement le dernier endroit où toute pudeur était bannie. Sachez donc, messieurs, que pisser dans un urinoir est réactionnaire. Pour ceux qui n'ont pas ce genre d'outil sous la main et sont à la campagne, un arbre aura la même utilité et produira le même effet sur les consciences politiques. On en est là...

 

07 juillet 2008

Flics consultants

police.jpg La police de la pensée prend des formes nouvelles aujourd'hui (je veux parler en gros de ces 20 dernières années). Finies les méthodes à la papa d'une police bien organisée en services étatiques dans un grand bâtiment en béton financée par les deniers publics, c'est à dire par tous les contribuables y compris les pourchassants. Exit Guépéou, Tchéka, Gestapo, Sûreté générale - à un moindre niveau certes pour cette dernière (à noter aussi la disparition lundi dernier des RG). Même la police politique (ou police de la pensée, dans certains pays politique=pensée) a fait sa révolution libérale c'est à dire qu'elle existe désormais sous un format externalisé privatisé. A l'image des consultants en informatique qui travaillent dans une entreprise sans en être des salariés les flicards de la pensée sont maintenant des libéraux ou plutôt, pardon pour l'amalgame, des travailleurs sous le régime des professions libérales. L'avantage est double pour le maître d'œuvre - le régime en place pour faire simple - ne pas se salir les mains et supprimer les coûts de gestion du personnel. Restait le problème du financement. Il n'a pas fallu chercher bien longtemps seulement s'inspirer du passé, chinois en l'occurrence. En effet quoi de plus injuste que de faire payer la répression politique, comme autrefois, à tous les contribuables ? N'est-ce pas injuste que tout le monde paie pour le ramassage des crottes de chiens y compris ceux qui n'en ont pas ? Alors en repensant à la Chine (d'hier ou d'aujourd'hui) on s'est souvenu que les bourreaux faisaient payer la balle qui allait tuer l'opposant à sa famille. La police politique d'aujourd'hui est donc une émanation des méthodes d'hier et des principes économiques d'aujourd'hui : officines privées payées par les procès intentés aux opposants. Le tour est joué. Comme quoi la police est toujours en pointe. Alors que l'EDF ou la SNCF vivent toujours sur un modèle semi-communiste datant de 1945, les condés de la pensée ont pris le virage thatcherien avant même que John Major n'ait eu le temps de remplacer mamy. C'est un bel exemple de reconversion économique et d'adaptation au modèle ultra-libéral sans perdre une once d'efficacité. On peut même dire qu'ils sont meilleurs d'année en année accroissant leur marché, créant des multi-nationales, des holdings etc.