Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 octobre 2008

Pas de frisés pour la salade

bamboula.jpgA force d'entendre parler de diversité et de métissage, c'est plus fort que moi, je suis maintenant attentif à la couleur, chose que je ne regardais pas trop auparavant. Un bon Français est un bon Français, qu'il soit blanc ou noir (c'est un peu plus compliqué que ça mais résumons...) ! Il faudrait donc maintenant mettre un petit de chaque un peu partout faisant fi des compétences et des valeurs de chacun. Pourquoi pas après tout ? On ne choisit déjà pas le cacique des caciques sur ses compétences...

En regardant attentivement la télévision je me suis aperçu que Ségala et fils ne choisissaient que des blancs pour vendre leur camelote. Du blanc de blanc ! On se croirait à Cumières sur les coteaux champenois. Je ne dis pas que de temps en temps quelques Noirs ne se glissent pas dans le casting mais seulement pour vanter les mérites d'un café ou d'un chocolat en poudre, et puis c'est un Noir mythifié : rigolard et dansant.

Tout cela me laisse perplexe, j'ai bien quelques hypothèses pour expliquer ce phénomène.

1. Les hommes de couleur ne sont pas bons acteurs.

2. Ils ne sont pas la cible des publicitaires (étonnant car il y en a qui gagnent de l'argent).

3. Les publicitaires sont racistes.

4. Il serait dangereux d'associer la pureté de l'image d'un produit à quelqu'un qui ne soit pas Français de souche, autrement dit on veut bien qu'il y ait des députés noirs mais quand il y a du fric en jeu on met tous les atouts de notre côté.

Que fait la Halde ?