Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juillet 2010

Readers indigest

Un magnifique article de notre torchon préféré ! La gagnante d'un concours est partie au Togo et livre à Libé ses premières impressions. Vous imaginez bien que pour avoir gagné le concours de Libé la gamine a due nager dans les poncifs libérationnels. Les espérances sont exaucés ! A la lecture de son article il y a tous les clichés de l'occidental qui dénigre sa culture et la tradition mais qui s'extasie devant un totem ou une danse à la con autour d'un feu de camp.


Quelques extraits (les meilleurs) pour vous évitez d'aller cliquer là-bas.

"Ce vacarme m’est familier. Il me serait insupportable en France. Or, ici, il est juste indispensable."

"Le guide nous explique que nous nous dirigeons vers un village où le vaudou, science séculaire qui fait partie intégrante de la culture tribale togolaise, se pratique. De plus en plus intéressant !"

"L’évocation des couleurs finit par définitivement attiser ma curiosité. Je prie alors Paul de demander aux femmes de me traduire le mot «métisse». (...) L’une d’elles conclut que le terme n’existe pas (... et sic, et toc !)."

"Ce village est une merveille. Le respect, la tolérance, le partage en sont, notamment, les fondements. La joie de vivre, la chaleur humaine et la sincérité sont les vecteurs par lesquels nous sommes positivement contaminés au contact de ses habitants."

 

08 janvier 2009

Du gaz à Gaza ?

gaz.jpgLes Russes ont coupé le gaz depuis hier. En plein hiver, et surtout en pleine crise ! Ce n'est pas très citoyen (tovaritch) tout ça. Résultat ? Incident voyageur ce matin sur la ligne 13 (métro parisien pour ceux qui n'habite pas le centre du monde éclairé). C'est le beau résultat de la mondialisation. A cause des Ukrainiens qui chouravent du gaz aux Russes, le gaz est coupé en France, ce qui oblige un pauvre type qui avait prévu de se suicider au gaz d'en finir à l'aide d'une rame de métro. Et c'est bibi qui doit finir son parcours à pied !
J'en profite pour signaler à ceux qui voudraient provoquer un incident voyageur dans le métro parisien que le taux de succès n'est que de 35%. Le succès correspondant dans ce cas au résultat attendu... Dans les 65% restant c'est pas joli joli, ça se termine façon chambre des officiers, le côté patriotique en moins.
La meilleure solution reste de faire un pied de nez à toutes ces saloperies, de vivre dans l'espérance en profitant des bonheurs que la vie nous offre : la Wii qu'on a eu à Noël, les programmes télé qui commencent à 20h30, la baisse du prix de l'essence etc.