Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 septembre 2012

Supercherie

On était habitué à ce que l'UMP mente à chaque détour de phrase. Cette fois c'est un mensonge énormissime. Certes l'élection de leur nouveau chef et la quête de parrainages qui l'a accompagnée n'intéressent pas grand monde, mais regardons de plu près les chiffres annoncés. Copé prétend avoir recueilli 32000 signatures. Il avait presque la larme à l’œil en annonçant ce chiffre certifié par un huissier (probablement un vrai huissier, celui qui ouvre les portes). C'était sans compter sur Fillon qui arriva quelques minutes plus tard avec des cartons contenant 45000 signatures. Mais lui n'avait pas le rimmel qui coulait, il semblait trouver cela tout naturel.

Cela nous fait déjà 77000 signatures en tout, auxquelles on peut ajouter celles obtenues par les autres candidats qui ont finalement lâcher le morceau. On peut raisonnablement estimer à 85000 le nombre de signatures récoltées par tous les candidats. Combien y a-t-il d'adhérents à l'UMP ? Parmi ceux-là, combien auraient eu le cœur ou l'envie de renvoyer un bulletin pour apporter un soutien à des candidats qui, tous autant qu'ils sont, ne représentent même plus l'idéal de l'électeur de droite ?

Au moins au PS on ne se cache pas derrière un paravent démocratique, on nomme le chef sans demander l'avis des militants. Il faut dire qu'ils ont déjà donné dans le trucage d'élections.