Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 octobre 2009

Voyance

novisu.gifNotre époque actuelle - moderne, festive et tellement sure d'elle-même - est si prévisible qu'il est très facile de jouer les augures. Non je ne vous donnerai pas les résultats du loto ni le nom du club qui affrontera Manchester United en finale de la ligue des champions mais je puis vous débiter quelques vérités qui seront faciles à vérifier dans quelques années.
J'ose affirmer que la vérité selon laquelle le pétrole aura disparu dans 40 ans et que son prix va être au moins multiplié par 10 sera encore vraie dans 150 ans. Ce qui paradoxalement rendra nos précepteurs de modes actuels encore plus modernes.
Je prétends aussi que la terre aura tellement réchauffé qu'on sera obligé de passer de l'échelle de Celsius à celle de Kelvin afin de justifier un réchauffement moyen sur un siècle de 273,15 degrés. Il est néanmoins possible, mais je ne suis pas catégorique, que l'on passe entre temps par l'échelle de Farenheit.
J'affirme aussi, et là je ne peux pas me tromper, car personne ne le conteste même au sein du Giec, que Rocard et Sarkozy se trompent quand il voit un effet de cause à effet entre le CO2 et la couche d'ozone.

 

Voilà mes principales prédictions à long terme, et gratuites ! Pour avoir un diagnostic sur des sujets plus pointus et sociétaux il faudra passer par la partie payante de mon blog (cliquez sur "monde réel" et payez une chopine). Pour des pronostics à court terme je ne fais pas payer tellement c'est facile. Exemple : je parie sur un retour hivernal d'Augustin Legrand, sur la mort de quelques vieux au monoxyde de carbone (le gaz dont on parle jamais mais qui fait 100 fois plus de morts que son copain bi-oxygéné), sur la décongélation de quelques bébés avant que le frigo ne parte aux Emmaüs, sur la guerre du thon rouge, sur l'euthanasie d'une cliente de Romero, sur la non-démission de Mitterand par solidarité avec Polanski, sur... je ne vais pas tout dire, j'en garde sous la semelle.